Nouvel an du bout du monde.. le souffle coupé, les yeux émerveillés

Oh cette envie de voir la mer, le vent était puissant et chassait les nuages, il nous a offert ce rayon de soleil que je vous offre comme carte postale de la Bretagne,  cadeau de cette année naissante.

 

bout du monde soleil d'hiver
La plage de Saint Anne au fond de la baie de Douarnenez dans le Finistère

 

 

Retour dans ma maison, un moment délicieux

Je n’aurais osé l’espérer et j’ai vécu ce moment, j’ai partagé le repas de veille du nouvel an avec mes fils dans ma maison.

Mon fils avait préparé un plat à hauteur de l’événement, je l’ai aidé dans la préparation des légumes, le repas était délicieux. mon fils est un excellent cuisinier, il avait préparé un curry, subtil et savoureux, simple et raffiné à la fois.

Que de joie de me retrouver dans le séjour, mon séjour, avec tant d’amour autour de moi. J’ai regardé le plafond rehaussé, les bateaux au mur, cadeau de mon amie australienne.

Que d’émotions, j’ai feuilleté les albums photo retrouvés, égrené les souvenirs… Nous avons ri et souri en regardant des photos d’enfance de mes enfants. J’ai vu les visages heureux immortalisés sur les photos, mon papa, ma maman.  J’ai trouvé des photos de moi toute petite, dont une dans les bras de ma mère alors que je n’avais que quelques heures… grand moment d’émotion.

Je suis allée dans ma chambre… l’ai trouvée bien triste. La maison a besoin d’un nouveau souffle… une nouvelle âme. Mes objets sont là à droite à gauche, j’ai décoré avec plaisir, les choses sont restées en l’état.

J’ai palpé mes livres tenté de regrouper mes collections, retrouvé des affaires personnelles laissées derrière moi.

Voilà, j’espère que j’avance dans le bon sens et pourquoi pas le fol espoir de faire revivre cette maison oui que je la fasse revivre un jour ainsi que je le désirai lorsque je l’ai bâtie… un havre de paix, un endroit où on aime venir, se réunir… être bien tous ensemble.

 

 

 

Guerledan le pillage

Durant l’Assec j’avais eu le plaisir comme la foule des visiteurs qui s’est pressée de long mois durant, d’admirer des vestiges d’anciennes pompes à eaux des carrières de Guerledan.

A maintes reprises pendant l’Assec puis encore il y quelques jours elles ont été la cible de pilleurs.

En novembre les forces de l’ordre avaient trouvé sur place un cric posé sous une pompe, un marteau et un pied de biche, les pillards voulaient dérober les anciennes pompes à eau. La roue quand à elle avait été accrochée à une corde reliée à un arbre qui surplombe le site.

guerledan pillage pompe eau

Il y a quelques jours de ça les pilleurs sont allé plus loin, une habitante de Mur de Bretagne se promenait sur le sentier de Guerledan. Elle voulait admirer les restes du passé avant que l’eau ne le recouvre à nouveau.

Arrivée à l’anse du Bois du Robot, elle s’est aperçue que la ruine qui abritait les restes du matériel de pompage avait à nouveau été la cible des pilleurs. Il y a un mois de ça en novembre ce même site avait encore été visé, la grosse roue en fonte avait été retirée de son emplacement et abandonnée plus loin !

Les pillards avaient été interrompus par des randonneurs, puis par l’arrivée des gendarmes !

 

Pour en savoir plus

Article du Ouest France sur le pillage de novembre

Le pillage pendant l’assec article du Ouest France

Mes autres articles sur ce Lac

Invasion de silures après l’assec de Guerledan

Ma visite de l’assec