La femme, première victime du réchauffement

Je lis avec tristesse cet article et je partage, comme si les femmes n’avaient pas déjà leur lot de soucis à résoudre !

Mardi 8 décembre, la COP21 a lancé la journée du genre. Dans la zone officielle comme dans l’espace Génération Climat du Bourget, des conférences ont été consacrées aux  femmes et aux conséquences que les changements climatiques peuvent avoir sur elles.

Le changement climatique affecterait différemment les hommes et les femmes, ces dernières étant davantage touchées en raison des inégalités qu’elles subissent. Selon Camille Risler, du stand « Women & Gender Constituency », les femmes, qui constituent 70% des populations pauvres de la planète, sont beaucoup plus vulnérables que les hommes face au dérèglement climatique. « De nombreuses études ont démontré que les femmes étaient plus susceptibles de mourir lors de catastrophes naturelles. Elles doivent veiller sur elles-mêmes mais également sur les enfants et les personnes âgées dont elles sont généralement en charge. Dans certains pays, on ne leur apprend pas à nager, et parfois elles n’ont pas le droit de sortir de…

Voir l’article original 488 mots de plus

2 Replies to “La femme, première victime du réchauffement”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s