Eagle of death metal en concert avec U2 lundi 7 décembre

Le groupe de rock californien Eagles of Death Metal, qui jouait au Bataclan lors des attentats du 13 novembre, devrait rejoindre le groupe irlandais U2 sur scène pour la dernière chanson de leur concert à Paris lundi 7 décembre, selon Le Parisien confirmant une information annoncée la veille par le magazine spécialisé Billboard

Comme le souligne Le Parisien, beaucoup auraient préféré, pour des raisons de sécurité, que le retour d’Eagles of Death Metal reste secret. Mais le magazine billboard avait dévoilé l’information dans la nuit de vendredi à samedi, par la foi d’une source anonyme, précisant par ailleurs que les rockeurs californiens « reprendront en février 2016 leur tournée européenne interrompue ».

Par ailleurs, dans une vidéo postée samedi sur la page facebook de U2 , le bassiste ,du groupe Adam Clayton, en voiture sur la place de l’Arc de Triomphe, se filme déclarant : « Demain sera le premier de nos deux derniers concerts, nous allons avoir des invités spéciaux et on va faire une vraie fête », sans toutefois préciser de qui il s’agissait.

Un morceau final attendu

Les Irlandais de U2 avaient, à l’instar de nombreux artistes, choisi de reporter des concerts prévus dans les jours suivant les attentats. Ils étaient venus se recueillir des le lendemain des attaques devant la salle de concert où les terroristes ont tué 90 personnes.

Mené par le chanteur Bono, le groupe honorera donc finalement ses deux concerts dimanche et lundi à l’AccorHotels Arena (anciennement Palais Omnisports de Paris Bercy). Leur premier invité, dimanche, sera la chanteuse Patti Smith. Et, lundi donc, le morceau final avec les Eagles of Death Metal devrait prendre une résonance particulière, « amplifié par la retransmission en direct du concert sur la chaîne américaine HBO », selon Le Parisien.

 

Lien vers l’article du « Monde »

 

Lyon de la fête des lumières à celle des lumignons

Mardi à la tombée de la nuit, des milliers de petites flammes apparaîtront partout à Lyon, sur les rebords des fenêtres, sur les places, dans les lieux publics.

En effet, la Mairie a décidé d’annuler cette année la fête des Lumières pour des raisons de sécurité. Elle a appelé les lyonnais à rendre hommage aux 130 victimes des attentats de Paris.

lumignons-fete-des-lumieres_image-gauche

 

A mardi tous pour admirer cet hommage de Lyon, je veux voir des lumignons partout amis Lyonnais.

Magique : elle photographie par hasard une demande en mariage

Elle pensait seulement photographier la neige qui tombait. Mais, parce qu’elle se trouvait au bon endroit et au bon moment, une passante a réalisé la photo parfaite en immortalisant une demande au mariage réalisée au beau milieu de la rue à Reykjavik, en Islande.

Tous les ingrédients étaient réunis : un fiancé genou à terre, une rue déserte dans la nuit noire islandaise, recouverte d’un manteau de neige et éclairée par les décorations de Noël. Un joli moment de magie.

demande neige 2

Ce n’est qu’après avoir eu la réponse de sa compagne, qui a dit « oui », que le fiancé et sa future femme ont remarqué la présence de la photographe, Jessica Bowe. Micheal Kent et Fiona Newlands, le couple de Britanniques, ont ensuite discuté avec elle, avant de lui donner leur adresse mail pour que la jeune femme leur envoie le cliché. Mais, pris par émotion et saisi par le froid mordant qui régnait ce soir-là, Andrew a écrit la mauvaise adresse.

Un appel sur les réseaux sociaux

De retour au Royaume-Uni, le jeune homme a donc lancé un appel sur les réseaux sociaux pour retrouver celle qui avait capturé ce moment si spécial pour les amoureux. Ce qu’il ne savait pas, c’est que Jessica faisait la même chose du côté de Reykjavik pour retrouver la trace des futurs mariés en sollicitant un magazine local, rapporte News Sky.

« Cher Internet, hier soir j’ai demandé Fiona Newlands en mariage en Islande. Une passante nous a photographiés (nous ne savions pas qu’elle était là). Après coup, je n’ai pas pris ses coordonnées et j’ai peur de lui avoir donné la mauvaise adresse. Si nous pouvions retrouver cette photo, ce serait incroyable. Ci-dessous, la scène de crime. Si on ne peut pas la retrouver, j’imagine que c’est la vie, j’ai quand même beaucoup de chance », a-t-il écrit dans un message posté sur Facebook le 28 novembre dernier.

En moins d’une semaine, la magie du web a opéré. Entre-temps, Jessica, Américaine installée depuis plusieurs années dans la capitale islandaise, avait posté la photo sur Instagram « J’avais passé la soirée dans un bar avec des amis. Je prenais quelques snapchat de la neige qui tombait sur le chemin pour rentrer chez moi quand je suis tombée sur ce couple en train de se fiancer », raconte la jeune femme sur Instagram.

Heureux, les amoureux sont même retournés en Islande pour rencontrer la photographe et la remercier.

France, la carte des préjugés

selon Google voici la carte des préjugés en France, alors si vous vous demandiez comment sont perçus les Français selon l’endroit où ils vivent voici une réponse.

Les Alsaciens sont « froids », « fiers » et « allemands ». C’est du moins ce qu’ont l’air de penser les Français, qui associent le plus souvent ces trois adjectifs à leurs recherches Google à propos des habitants de la région. Lorsque l’on commence à saisir des mots dans le moteur de recherche, Google fait plusieurs suggestions automatiques, basées sur les recherches les plus fréquentes.

Et le résultat est souvent surprenant… mais aussi péjoratif ! Ce n’est sûrement pas les Nordistes qui diront le contraire, eux qui sont associés aux termes « moches », « racistes » et « consanguins ». Ni les habitants de la région Paca, d’ailleurs, perçus comme « menteurs » et « racistes » eux aussi.

carte-france-prejuges-google.png

 

Vous reconnaissez-vous dans cette carte Google ?