beauté et fraîcheur de la cascade d’Esparros près de Capvern les bains

Bonjour,

Le premier dimanche de cure, je pensais me retrouver seule, alors comme j’aime partager mes promenades et découvertes,  j’avais proposé un covoiturage au départ de Capvern.

La fatigue étant là je voulais m’évader sans faire trop de route, Aurore de l’office du Tourisme m’a conseillée d’aller vers la cascade d’Esparros.Cette jeune femme n’est jamais sans inspiration, c’est super. La cascade s’appelle la cascade du Pountil.

Finalement je n’irai pas seule, mon annonce a trouvé une amatrice. Nous partons toutes deux en début d’après midi, direction la ligne de crête des Pyrénées, Oh nous n’irons pas si loin nous nous arrêterons bien avant dans un endroit charmant des baronnies.

Nous passons le joli village de Labastide, on descend vers lui par une route en lacets, il parait enchâssé dans sa vallée. Au village cap sur Esparros.

Je ne suis pas fan des routes de montagne mais je me débrouille bien, nous trouvons le petit parking près de l’accès piétonnier à la cascade, il est à environ deux kilomètres du centre du village d’Esparros.

panneau cascade pountil
vue de la route de l’accès vers la cascade

Je prends avec moi mon bâton, j’ai bien raison le chemin par endroit glisse, entre les feuilles et la boue, la descente, les marches irrégulières il faut être prudent.

cascade une vue du sentier
le sentier est fort irrégulier, il faut avoir de bonnes chaussures et faire attention où on pose ses pieds.

En bas de la descente, on arrivé au franchissement du ruisseau de l’Artigaou, un sacré pont de palettes et de bois posés, il me fait penser à la chanson : le petit pont de bois qui ne tenait plus guère, que par un grand mystère….

cependant avec la branche posée qui sert de rampe il est facile à traverser. De l’autre coté du ruisseau le chemin devient boueux désormais nous grimpons.

cascade fin du chemin
Nous montons vers la cascade, elle se devine entre les arbres.

Nous suivons le cours de l’Artigaou, il coule un peu en contrebas, entretemps nous avons admiré une petite retenue naturelle, telle une vasque pavée de pierres, l’eau y est cristalline, un régal.

P1070119
La vasque naturelle

Haut de la montée, nous avons cotoyé des paysages envahis par les mousses, j’adore ça fait Amazonie, mais tout est si humide ici que c’est logique.

cascade mousse
Une belle mousse épaisse, les arbres sont cernés.

Arrivée en vue de la cascade, j’adore, elle mesure environ 40 mètres de haut, selon la saison elle a plus ou moins d’eau, là c’est impeccable elle est belle, ce serait idéal avec un rayon de soleil, mais bon ce sera pour la prochaine fois je me suis promis de revenir.

Elle est haute et fine, on dirait une cascade de draperies d’eau, j’aime cette finesse, aucune violence dans l’eau qui tombe seulement un esthétisme que je savoure.

Je m’approche, je sens les gouttes me mouiller le visage, quelle impression de paix, le bruit de la cascade est doux.

Admirative, contemplative….. puis je la mitraille, elle est si belle.

Voici quelques photos, la prochaine fois promis je le prendrai sous le soleil 🙂

P1070122
Mousses et longs filets d’eau..
sauvegarde 8 11 2015 carte 32 gb 428
L’eau telle une bruine drape en un voile les roches
cascade vue de dessous
Le haut de la cascade, l’eau s’élance
cascade vue de coté
une vue de coté où l’on devine les drapés de mousse

cascade autre vue

Attention ne vous approchez pas trop des photos, ça mouille.

Je vais rester un long moment près de la cascade, la femme qui m’accompagne s’impatiente, seule je serais restée encore un moment. Nous reprenons le chemin… la montée est rude pour rejoindre la route.

A la route surprise, le soleil fait une trouée !!! un comble.

Enfin c’est une superbe excursion, il faut des chaussures et une tenue adaptées, si vous la faites avec des enfants gardez les près de vous, c’est un peu magique comme endroit.

Pour l’anecdote j’ai su que le soir des jeunes sont allés à la cascade à la nuit tombée ce dimanche là, il n’ont pu retrouver la route seul, les secours les ont retrouvés…. alors de toutes façons il faut la voir…

Voici un lien pour en savoir plus sur cet endroit

Office du tourisme Cœur des Pyrénées

Le chat un adorable compagnon est aussi un ami de notre santé

Avez vous remarqué que si vous allez mal votre chat va venir vous voir ?

Des anecdotes que l’on m’a racontées prouvent que le chat « sent » certaines des anomalies fonctionnelles de notre corps.

Une femme m’a raconté, elle avait un cancer du sein, avant son opération, son chat se mettait près du sein malade, après le chat s’est mis du coté contraire.

Mon expérience aussi m’a souvent interpellée.

Alors que mon carcinome n’était pas encore diagnostigué, ma minette touchait fréquemment de son museau humide l’endroit malade. Je me demandais même si mon souci n’était pas une allergie au chat !!! mais non c’était un carcinome. Depuis elle ne recherche plus à toucher cet endroit.

L’autre jour j’étais speed, le plexus solaire noué, je me suis allongée, elle a bondi sur le lit, s’est allongée sur moi et m’a pétrit le plexus solaire tout en ronronnant bien allongée sur mon ventre.

Si je suis triste elle vient vers moi, si c’est une autre personne elle ira vers elle. Elle devine les ondes négatives aussi et grogne vis à vis des personnes qui en émettent. Elle va vers mes amies, fuit les personnes qui me veulent du négatif.

Voilà pour quelque anecdotes de mon vécu, car oui le chat est un thérapeute. De nouvelles études prouvent que le chat est un guérisseur holistique.

Saviez-vous qu’avoir un chat peut réellement réduire le risque d’avoir une crise cardiaque ?

Selon une impressionnante étude de 10 ans sur 4000 personnes, les propriétaires de chats ont 30% moins de risque de décéder d’une crise cardiaque par rapport à ceux qui n’en ont pas. Les participants avaient une fréquence cardiaque plus basse, étaient moins stressés, et avaient une pression artérielle plus basse.

D’autres études ont montré que les propriétaires de chats risquent moins de souffrir de dépression, d’hypertension artérielle, de niveaux élevés de cholestérol et de triglycérides dans le sang et ils vont moins souvent chez le médecin en général.

On dit même que le ronronnement du chat est thérapeutique.

Selon une recherche publiée dans la revue Scientific American, les chats ronronnent sur des fréquences entre 25 à 150 Hz.

Ces fréquences permettent de favoriser la guérison et même la densité des os. Si vous adorez les chats, prenez note ! Avoir un chat heureux rend vos os plus forts. Ceci est important au moment d’un risque d’ostéoporose pour la femme.

chat ronronnement
bienfaits du ron ron du chat

Même WebMD note que les patients atteints d’Alzheimer ont moins de crises s’ils ont un animal de compagnie, et les propriétaires d’animaux atteints du sida risquent moins de souffrir de dépression.

Les personnes qui souffrent d’hypertension artérielle sont capables de traverser une situation sans stress et les patients victimes d’une crise cardiaque qui ont des animaux survivent plus longtemps.

En Feng Shui,  si le chien a un instinct protecteur et donne un amour inconditionnel à ses maîtres, il dégage une bonne énergie, favorise la bonne humeur et la légèreté de son entourage, il est naturellement attiré par les bonnes vibrations. A l’opposé le chat cherche les endroits chargés d’énergie négative afin de la neutraliser, ils éliminent et allègent ainsi les lourdeurs énergétiques.

 

Alors merci à nos chatounets d’être là ce sont de vrais cadeaux de la nature au service de notre santé et de notre bien être, j’adore ma minette elle a le droit d’être la star de cette article.

J’ai trouvé sur internet un article qui complète le mien voici le lien :

le chat animal guérisseur

Pour en savoir plus

voici le témoignage que je trouvé émouvant d »une femme

une femme et son chat un lien incroyable

 

Un article que je trouve aussi très bien fait

le chat ce guérisseur

Le feng Shui et les animaux

la belle histoire de radamemes chat soigneur

%d blogueurs aiment cette page :