Parents fumeurs … égale enfants fumeurs c’est hélas trop vrai… est ce un tabou ?????

L’autre jour une scène a déclenché la rédaction de cet article, j’étais avec des personnes que j’adore, la petite fille jouait avec un paquet de cigarettes… Elle demande bien innocemment ; c’est à maman ou à mamie ?

La question révèle la banalisation de l’objet cigarette…. c’est devenu la norme et c’est dommage.

Depuis un moment j’observais autour de moi, je regardais les correspondances entre les foyers des parents fumeurs ou non et l’attitude de leurs enfants. J’étais parti du fait que moi et mon mari nous ne fumons pas, mes enfants non plus. J’ai élargi mon cercle d’observation et j’ai constaté la même chose.

Des études ont été faites en ce sens et me donnent raison.

Alors si vous fumez et êtes parents lisez ceci jusqu’à la fin,il y a un espoir.

Déjà il est connu qu’exposer ses enfants à la fumée de cigarette, c’est augmenter leur risque de développer des troubles respiratoires: allergies, asthme.

Lorsque l’on est petit, quel bonheur de faire comme maman et papa. Un comportement qui a aussi ses revers. Selon des chercheurs américains, les enfants dont les parents sont fumeurs sont appelés eux aussi, à devenir accros à la nicotine plus tard dans la vie.

Il y a quelques années, les cigarettes en chocolat retirées du marché sous prétexte qu’elles pouvaient être un premier pas vers un tabagisme classique. Une décision sans doute nécessaire. Mais il est une question rarement abordée, celle de l’implication de parents fumeurs sur le futur comportement tabagique de leur enfant.

Des chercheurs de l’Université Brown (Rhode Island) ont interrogé 400 parents et leurs enfants âgés de 12 à17 ans. Sans trop de surprises, les ados ayant été exposés de longue date à la vision d’un parent fumeur avaient plus de risques d’expérimenter eux même la cigarette.

« Il est en effet difficile de dissuader les enfants de fumer si un ou les deux parents sont fortement tributaires des cigarettes », analysent les auteurs.  « Le fait d’être exposé à la dépendance parentale apparaît en outre comme un facteur influent sur la transmission intergénérationnelle. »

En clair, l’arrêt du tabagisme parental tôt dans la vie d’un enfant est essentiel pour prévenir cette mauvaise habitude.  « Et si l’apprentissage social est la clé, alors les enfants peuvent aussi apprendre de leurs parents fumeurs qu’il est possible – et sage – de cesser de fumer » concluent les scientifiques.

Ici c’est Marie la maman qui pose la question : Les parents veulent toujours le meilleur pour leur enfants n’est ce pas ?

Alors, pour vous,  pour eux vous savez ce qui vous reste à faire.

4 Replies to “Parents fumeurs … égale enfants fumeurs c’est hélas trop vrai… est ce un tabou ?????”

  1. j’ai ete une grosse fumeuse.
    On a expliqué au primaire à mes fils les mefaits de la cigarette et ils revenaient de l’ecole pleins de convictions et bien motivés…à me cacher mes paquets de cigarettes.
    Ils ont vite compris le sens du mot « dependance » à ce jeu là..qui ne m’amusait pas du tout.
    Mes parents fument.
    Mes parents n’ont jamais vu ma soeur fumer…elle leur a tellement fait la morale enfant….qu’elle fume en cachette…à 47 ans !!!!

    Voici mes fils qui grandissent et inevitablement cette tres ..chere cigarette croise la route de mes ados sous son aspect le plus seduisant.
    Je ne sens rien..je fume encore, mais mon ainé ecrase ses megots sur le bord de fenetre…donc me voila embarquée.
    Je lui demande s’il fume.Il me dit qu’on lui a offert un paquet à une soiree, que ça lui arrive.
    Je lui explique que je suis mal placee puisque je suis fumeuse et bien placee aussi et je lui rappelle l’episode du paquet caché au temps du primaire, ou ils avaient reussi à me rendre chevre.
    Il sourit
    J’enumere les mefaits, je parle du cout, de toutes mes tentatives pour arreter qui se soldaient d’un « Maman , par pitié, refume va « …etc je lui conseille d’arreter vite, il vient de commencer, ce sera plus facile!!et je fais un truc stupide…je lui dis
    « je ne peux pas t »empecher de fumer, mais je t’interdis de fumer devant moi, je ne le tolererais pas. »

    Il m’est arrivé de tomber sur un filtre dans sa chambre oui, jamais il n’a allumé de cigarette devant moi..il a 22 ans bientôt.
    je lui ai demandé si cela avait ete stupide de lui interdire de fumer devant moi ou dans la maison .Il m’a dit « non Maman , tu as eu raison, c’est autant de cigarettes que je n’ai pas fumé et que je ne fumerais jamais.
    Il est etudiant, il n’a pas de sous pour cela.Il ne sent pas le tabac ,son appart ne sent pas le tabac, il s’en grille une de temps à autre peut etre dans les soirees, certainement ,mais il ne fume pas devant moi.

    Cela m’a choqué de voir que le copain de mon cadet mineur fume chez lui.J’ai ete interloquee de voir la fumee monter derriere l’ecran de l’ordi.
    Je lui ai demandé de me tendre sa main et donné une soufflette manière 😉
    sa reaction tres enfantine  » mais Maman et Papa sont au courant tu sais ! » m’a fait sourire.

    Ils ont fait le choix de la non hyprocrisie certainement….leurs enfants fument, j’ai pris une option qui peut paraitre bizarre au prime abord mais…je peux passer plusieurs jours avec mes fils..personne de nous 3 n’allumera de cigarette.
    pourvu que cela dure !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton témoignage, il est très parlant. Comme tu le dis : pourvu que cela dure.
      Je n’ai jamais personnellement fumé, j’ai testé et trouvé dégueulasse, enfin j’ai voulu faire comme les potes, puis stop, ça me donnait des nausées, je n’aimais pas. Pourtant mon frère cadet lui fumait.
      Ensuite mon père était fumeur de gitanes, il vomissait des glaires à cause du tabac tous les matins, ça résonnait dans toute la maison, nous lui disions beurikkk stop tu es dégueulasse avec ce tabac.
      Il a arrêté la clope d’un coup après le décès d’un oncle à cause d’un cancer du poumon dû au tabac….. la motivation était là…
      Bref, après avoir été une fumeuse passive un an, mon collègue clopait dans le bureau, je suis devenue allergique, puis intolérante à la fumée de clope. Je me dis que mon corps désormais refuse ce poison. C’est très bien comme ça.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :