Tabac et addiction… que penser du tabac sans additif..

Je viens de voir que le tabac existe sans additif, j’ai décidé de creuser un petit peu le sujet, je suis en effet victime et malade du tabagisme passif, alors qu’en est t’il ?

Tout d’abord le constat logique : aujourd’hui, fumer est une activité risquée. Que ce soit les cigarettes chargées de divers produits toxiques ou l’électronique dont les effets sont encore mal connus, peu de solutions semblent satisfaisantes.
Alors le tabac sans additif serait-il la solution pour fumer sain ? Pas si sûr…
Principe du tabac sans additif

De quoi est composé le tabac ?

On le sait souvent, le tabac est enrichi de substances nuisibles pour la santé. Faisons le point sur ces éléments. Quels sont-ils et où peut-on les retrouver ?
nicotine (pesticide) ;
toluène (solvant industriel) ;
acétone (raticide) ;
monoxyde de carbone ;
acide citrique (cire) ;
hexamine (briquets) ;
radon (gaz radioactif) ;
additifs alimentaires (produits préparés)…

(eh oui messieurs et mesdames les fumeurs, vous apportez toutes ces saletés à votre corps !!!! plus aux personnes qui respirent la fumée de vos clopes…. )

Fumer ces produits a pour conséquence d’irriter l’ensemble de l’appareil respiratoire à court terme. À long terme, ils peuvent favoriser l’apparition du cancer, de l’impuissance, de troubles cardio-vasculaires, etc. Si on retire certaines substances de l’équation, peut-on éviter ces effets désastreux sur la santé ?

Quels sont les additifs retirés ?

Les cigarettiers proposent aujourd’hui des cigarettes avec des labels qui ont tout pour plaire : tabac bio, équitable, équitable, sans additif…
Sur le papier, le tabac sans additif passe donc pour un produit plus naturel. Le consommateur pense fumer la plante sans éléments inutiles et potentiellement dangereux pour la santé.
Dans les faits, le tabac sans additifs est un produit qui ne contient pas certaines substances comme le chocolat, le sucre ou l’ammoniac.
Néanmoins, d’autres substances très nuisibles pour la santé restent tout de même présentes dans le produit : nicotine, plomb, mercure, toluène, etc. Le tabac sans additif est donc loin d’être un produit naturel.

Pourquoi fumer une cigarette sans additif ?

Si fumer une cigarette sans additifs ne permet pas de fumer un produit sain, elle présente tout de même un avantage santé pour le consommateur.
Les additifs ont pour objectif d’augmenter la dépendance au tabac, par des procédés chimiques ou tout simplement en améliorant le goût de la cigarette.
C’est typiquement le rôle du sucre, et on sait à quel point celui-ci peut être addictif !
(les cigarettes contiennent du sucre là j’hallucine !!!)

Ainsi, si fumer reste mauvais pour la santé, les cigarettes sans additifs rendraient moins dépendant et permettraient d’arrêter plus facilement.

Toutefois, il reste préférable de ne pas fumer, quel que soit le produit.

Bon à savoir : à l’instar de la cigarette électronique, la cigarette sans additif ne constitue pas un moyen de sevrage tabagique. Pour arrêter de fumer, il est nécessaire de prendre des dispositions plus radicales : substituts nicotiniques, psychothérapie, etc.

Pour approfondir :
Vous souhaitez diminuer votre consommation de tabac ou arrêter de fumer ? Voici quelques conseils et astuces pour vous y aider : sport, relaxation, patch, substitut gestuel, hypnose pour déprogrammer votre inconscient, etc….

Vous souhaitez fumer autre chose que du tabac ? Envisagez la cigarette électronique, moins nocive pour la santé. En revanche, oubliez le cannabis ! Même si vous ne fumez que la plante, sans additifs, ce « produit naturel » peut détruire votre santé.

LA RAGE NARCISSIQUE…. cet article extrait du blog de l’association Contre la Violence Psychologique

Cette association a un blog fort intéressant et bien documenté, des actions aussi pour aides les victimes de violences psychologiques… des ateliers.
Elle se situe à Boulogne Billancourt. Alors si vous habitez dans le secteur… dommage que des antennes de cette associations ne se trouvent pas ailleurs en France.

Mais en attendant nous pouvons consulter le site de l’Association.

Source : LA RAGE NARCISSIQUE

Méditer pour se soigner

Bonjour,

J’ai trouvé ce post sur la méditation, il est clair complet et bien fait.
Alors comme je retire beaucoup de bienfaits de cette pratique je vous livre ce texte qui pourrait vous convaincre.

Cultiver le Bonheur et la Sérénité

La méditation soigne, apaise, ouvre l’esprit et le chemin vers la sérénité. C’est une magnifique découverte.

Méditer, ce n’est pas faire le vide en nous, bien au contraire. C’est pratiquer l’observation, la conscience. C’est regarder avec attention, se concentrer sur ce qui se passe en nous-même. Se contempler d’un œil bienveillant, mais objectif. Lorsque nous sommes anxieux, stressés, déprimés, il se passe beaucoup (trop) de choses dans notre corps et notre esprit. Le fait de s’observer sans juger, sans prendre part à ce qui se passe dans notre intérieur va enfin calmer le jeu.

Voir l’article original 1 226 mots de plus

La Méditation, petite précision…. un cadeau que chacun et chacune devrait s’offrir….. penser à soi pour être mieux pour soi et aussi pour les autres

Je m’offre un cadeau, je l’attend chaque jour : un instant pour moi, cet instant c’est la méditation.

J’apprends à exister en dehors des pensées qui vu mon vécu sont souvent négatives, je suis à muscler mon mental avec pour but de mieux gérer le stress ainsi que le manque de confiance que mes expériences passées ont fait naître en moi. Je ne crois plus en mes possibilité,ni en les belles surprises de la vie.

J’utilise une application payante sur mon ordinateur et sur ma tablette, ok ça a un coût mais c’est bien fait et j’ai ainsi une motivation supplémentaire.

J’utilise pour ma part l’application petit bambou… après elle n’est pas la seule, mais elle me convient.

Alors je partage avec vous qui sait ….

Les yeux qui tuent …. ou le pouvoir du langage non verbal

En en-tête de cet article j’ai mis une image qui prouve l’importance de la communication non verbale.

Nos mots pèsent pour 7 % dans notre communication, le ton de la voix pour 38 %, et le langage non verbal, celui de notre corps de nos attitudes pour 55 %.

Je vous transcrit ici une définition que je tire du wiki, elle me semble claire et complète :

La communication non verbale (ou langage du corps) désigne dans une conversation tout échange n’ayant pas recours à la parole. Elle ne repose pas sur les mots, mais sur les gestes (actions et réactions), les attitudes, les expressions faciales (dont les micro-expressions) ainsi que d’autres signaux, conscients ou inconscients, tels que les odeurs. La communication non verbale s’intéresse aussi à l’environnement, c’est-à-dire le lieu dans lequel les interactions ont lieu.

La communication non verbale est du domaine de la psychologie (études des émotions) et de l’éthologie. Elle bénéficie d’apports provenant de l’anthropologie, la sociologie, de l’ethnologie et des neurosciences. Les récentes avancées technologiques dans le domaine de l’imagerie cérébrale permettent aujourd’hui de préciser des connaissances et des observations du passé. Cela contribue à valider certaines théories, et à en invalider d’autres.

Le corps fait passer un message aussi efficace que les mots que l’on prononce. De plus, les interlocuteurs réagissent inconsciemment aux messages non verbaux mutuels. Ils ne se rendent pas compte qu’ils communiquent de nombreuses informations à leur insu. Un désaccord entre deux interlocuteurs peut survenir alors que le message verbal (les mots) sont pourtant positifs. La communication non verbale ajoute une dimension supplémentaire au message, parfois en contradiction avec celui-ci.

Voilà pour le coté explications.

J’ai eu la chance de bénéficier des enseignements d’un coach qui m’a bien briefée sur ce sujet ; la communication non verbale nous la pratiquons tout le temps, parfois à notre insu.

Je vais vous raconter une anecdote pour illustrer son importance.

L’autre jour un ami me téléphone, il me dit : Oui ton visage est expressif et franc, mais alors tes yeux, omg, me dit il, ils sont terribles, par moments tu as les yeux révolver, eh oui tu as le regard qui tue, comme dans la chanson me dit il, et à ces moments là, me dit il,  je ne me sens pas bien…

Je ris, je connais bien ce regard !!!!

Je lui réponds : Oui j’ai ce regard, mais c’est un signal d’alerte, préfèrerais tu que je masque mes sentiments et que je te poignarde ensuite dans le dos. Je préfère purger un abcès naissant et règler, même en tranchant à vif que d’attendre et laisser murir un souci qui ne va que s’aggraver..

On lit en moi comme dans un livre, je le sais j’ai toujours été comme ça.

Il me dit alors que c’est bien mieux comme ça… Ce que je ne lui ai pas dit c’est que lui parfois aussi a un regard…. et celui ci dit : hmmm bon ça sent le roussi là….

Ensuite, je me suis dit : « Pendant combien d’années ai je du étouffer ce langage ? »
Cacher ma désapprobation, mon mal être. Comme mon armure devait être épaisse, mais bien des informations ont du transpirer, le contraire est impossible.

Puis où partent ces émotions que l’on étouffe ? Ne sont elles pas ces angoisses qui par la suite nous poursuivent ?

Petite illustration en musique :

Elle a les yeux révolver : Marc Lavoine

 

Alors avez vous les yeux revolver ?

Marie.

Les fleurs de Bach, des alliées précieuses contre le stress

J’ai découvert ces fleurs il y a déjà longtemps, je ne savais pas les utiliser. Mais leur pourvoir prétendu m’intriguait, déjà je suis une adepte de l’homéopathie, alors….

A Bordeaux j’ai fait une consultation auprès d’une praticienne. Elle m’a fait une ordonnance pour me rééquilibrer.
Par tâtonnements successifs, j’ai découvert une action évidente sur mes bouffées de chaleur, je suis aussi devenue plus lucide, je me sens bien mieux dans mes baskets malgré le tumulte qui est encore en moi.

J’ai toujours avec moi le remède Rescue, il m’a beaucoup aidée lors de l’ordonnance de non conciliation, je le prends en cas de choc psychologique, au bout d’une demi heure je me sens mieux, ça bouillonne bien moins en moi. Je suis plus calme. J’ai conseillé cette préparation à une amie, sa fille l’a utilisée pour l’examen du permis de conduire, elle était du coup bien plus calme. J’en mélange aussi à l’eau de boisson de ma minette si je dois la faire voyager, du coup au lieu de speeder elle dort.

Voici un lien vers un des sites qui présente ces fleurs, elles sont fascinantes, leur gros avantage est de présenter peu d’effets secondaires, ce lien mène au wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fleurs_de_Bach

Ce lien ci est plus pratique et mène au site top santé

http://www.topsante.com/medecine/medecines-douces/fleurs-de-bach/les-fleurs-de-bach-c-est-quoi-au-juste-9591

Pour mieux connaitre et utiliser les fleurs de Bach j’ai trouvé un livre très bien fait : Les Fleurs de Bach de Pascale Milliers aux éditions Eyrolles.

Il présente une a une les fleurs, puis par des tableaux récapitulatifs explique quelle fleur utiliser pour tel symptôme.